La HAS réaffirme l'intérêt des IPP mais dénonce leur mésusage  Abonné

Par
Publié le 13/11/2020
Dessin montrant l'anatomie d'un estomac normal.

Dessin montrant l'anatomie d'un estomac normal.
Crédit photo : SPL/PHANIE

« Les IPP restent utiles mais doivent être moins et mieux prescrits. » Après avoir réévalué la classe des inhibiteurs de la pompe à protons, la HAS réaffirme leur intérêt dans les indications de l’AMM tout en appelant à limiter le mésusage.

Trois situations de mésusage fréquente

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte