Covid-19 : la seconde dose du vaccin Pfizer/BioNTech peut être différée jusqu'à 6 semaines

Par
Publié le 08/01/2021

Crédit photo : GARO/PHANIE

C’est l’un des leviers annoncés jeudi soir par Olivier Véran pour accélérer le processus de vaccination anti-covid en France : alors qu’officiellement le vaccin Comirnaty de Pfizer doit s’administrer selon un schéma en 2 doses réalisées à 21 jours d’intervalle, « les autorités sanitaires françaises viennent de valider un principe important selon lequel il est possible sans risque et sans perte d’efficacité, de différer la deuxième injection jusqu’à 6 semaines au lieu de 3 », a indiqué le ministre de la Santé.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)