« Salle de shoot », J-2 avant ouverture à Lariboisière  Abonné

Par
Publié le 14/10/2016
Après moult polémiques et des péripéties juridiques qui ont retardé le dossier, la première "salle de shoot" ouvre lundi à Paris. Une centaine de toxicomanes y seront accueillis chaque jour. Objectif : améliorer les pratiques de consommation et accompagner socialement. Visite...
Salle shoot

Salle shoot
Crédit photo : VOISIN/PHANIE

Cette fois, ce n'est plus qu'une question de jours... La première salle de consommation à moindre risque (SCMR) ouvre ses portes lundi, près de quatre ans après le feu vert de Marisol Touraine. Bien que situé dans l’enceinte de l’hôpital Lariboisière, l’accès se fait par une porte discrète de la rue Ambroise Paré. Sous les fenêtres des immeubles voisins sont toujours affichées les banderoles anti « salle de shoot ». Une appellation que goûtent peu les responsables de l’association Gaïa.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte