SAHOS : les mécanismes en cause  Abonné

Publié le 11/03/2016

Plusieurs facteurs contribuent à la survenue des troubles respiratoires nocturnes.  Comme une configuration anatomique particulière des voies aériennes supérieures pour laquelle une intervention chirurgicale peut être proposée avec des résultats satisfaisants. Une obésité, également,  qui augmente l’incidence de SAHOS et entraîne des complications métaboliques (dyslipidémie, HTA, diabète de type 2).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte