Rififi sur Bacloville  Abonné

Publié le 15/03/2013

Après une fuite médiatique qui a annoncé la semaine dernière des décès dans l’essai Bacloville, le Pr Philippe Jaury, coordinateur de l’essai (Université Paris Descartes) dénonce un « sensationnalisme ». « D’un point de vue réglementaire, il m’est impossible de communiquer le nombre de décès, je suis coordonateur de l’étude et il appartient au comité de suivi de faire la surveillance de l’étude. Il s’agit d’une affaire médiatique qui a été montée en épingle par un journaliste de la 5 qui a harcelé l’Ansm ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte