Repère patients

RGO : Des symptômes parfois atypiques  Abonné

Publié le 21/11/2014
Pathologie digestive présente chez 15 à 20 % de la population de manière intermittente et chez 4 à 7 % quotidiennement, le reflux gastro-œsophagien altère la qualité de vie par un inconfort digestif régulier. Les complications sont rares mais parfois redoutables comme l'adénocarcinome de l’œsophage.

Crédit photo : BSIP

J'EXPLIQUE

• 15 à 20 % de la population souffrent de manière intermittente de reflux gastro-œsophagien (RGO) et 4 à 7 % quotidiennement.

• Le RGO est lié à une remontée du contenu gastrique à travers l’œsophage jusqu'à la gorge du fait d'une hyperpression abdominale et/ou d'une mauvaise occlusion du système anti-reflux de l'estomac (cardia).

Il est plus fréquent après 50 ans du fait d'un relâchement des tissus. Il est favorisé par la grossesse, des efforts de toux répétés et une surcharge pondérale.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte