Repatha® fonce vers la prévention secondaire  Abonné

Publié le 04/05/2018

RISQUE CV L’agence européenne du médicament (EMA) accueille favorablement les données de morbi-mortalité de l’étude Fourier en vue d'étendre l'indication de Repatha® (evolocumab) en prévention cardiovasculaire chez des patients à haut risque. Comme l’a rappelé le Pr Ariel Cohen (Hôpital Saint-Antoine, Paris), les patients à haut risque sont ceux qui ont déjà souffert d’un événement cardiovasculaire ou d’un accident vasculaire cérébral (AVC) et les patients ayant un facteur de risque majeur comme un diabète.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte