Thérapeutique

CROYANCES ET OBSERVANCE SONT INDISSOCIABLES  Abonné

Publié le 26/01/2018
Au travers de deux échelles évaluant les représentations des patients sur leur traitement et leur observance, une équipe de chercheurs du département de médecine générale de Clermont-Ferrand a étudié le lien entre croyances sur les médicaments et observance dans les maladies chroniques.
Pilulier

Pilulier
Crédit photo : GARO/PHANIE

CONTEXTE

L’observance thérapeutique est définie comme « le degré de concordance entre le comportement d’une personne et les recommandations concernant un traitement ». Mais elle est estimée à seulement 50 % dans les maladies chroniques et représente une limite importante à l’efficacité de leur prise en charge (risque de pharmaco-résistance, d’aggravation, de chronicisation de la maladie et de complications évolutives).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte