Quid après 74 ans ?  Abonné

Publié le 09/03/2018

Actuellement en France, le dépistage organisé par test immunologique s’adresse aux personnes « à risque moyen », soit les sujets sans symptôme ni risque particulier de cancer colorectal, de 50 à 74 ans. Alors que cet intervalle d’âge compte déjà parmi les plus larges en Europe, certains s’interrogent sur l’intérêt de prolonger le dépistage au-delà de 74 ans.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte