QUELLE PRISE EN CHARGE ?  Abonné

Publié le 05/04/2013

Le traitement curatif

› Selon les recommandations HAS-AFSSAPS de 2009 (5), le traitement curatif des anévrismes de l'aorte abdominale concerne les sujets dont l'anévrisme, bien qu'asymptomatique, a atteint le seuil d'intervention de 50 mm de diamètre, ceux pour lesquels la symptomatologie, indépendamment de la taille de l'anévrisme, fait craindre une fissuration, et ceux pour lesquels la croissance de l'anévrisme est supérieure à 10 mm/an (1). « Le traitement des petits anévrismes emboligènes ou sacciformes est habituel.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte