BPCO

Quel risque infectieux avec les corticoïdes inhalés ?  Abonné

Publié le 20/02/2015

Crédit photo : VOISIN/PHANIE

BPCO, DDB, mucoviscidose, etc. Au-delà de l’asthme, de nombreuses pathologies respiratoires donnent lieu à des prescriptions de corticoïdes inhalés, pas toujours justifiées. Or même inhalés, les corticoïdes peuvent majorer le risque infectieux respiratoire comme l’a souligné le Pr Pierre-Régis Burgel ( Paris) lors du congrès. Dans la BPCO, l’alerte a été donnée après la publication en 2007 de l’étude Torch.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte