Verbatim (3)

Quel arsenal thérapeutique pour le prescripteur ?  Abonné

Publié le 28/03/2014

Médecin généraliste, femme, Saint-Avold (Moselle)

« Mes difficultés majeures restent le manque de moyens de soulager un patient hyperalgique à la maison et à sa demande d'euthanasie: besoin d'aide psychologique autant pour le malade que pour les soignants On finit toujours par hospitaliser dans ce cas de figure... »

Médecin généraliste, femme, 54 ans, Cerisy-la-Forêt (Manche)

« Ouvrir toute la pharmacopée au médecin traitant. Assurer la prise en charge à 100 % de la fin de vie. »

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte