Prévention cardio-vasculaire

QUAND PRESCRIRE L’ASPIRINE ?  Abonné

Publié le 28/11/2014

L’aspirine figure parmi les molécules les plus fréquemment prescrites en médecine générale. La HAS et l’ASNM ont rappelé en 2012 ses indications, à la fois multiples et restreintes, et le bénéfice attendu en prévention cardio-vasculaire : tantôt incontestable, tantôt discutable…

Crédit photo : GARO/PHANIE

EN PRÉVENTION PRIMAIRE (HORS DIABÈTE)

l est recommandé depuis 2003 d’appréhender le risque cardiovasculaire au moyen du modèle SCORE. Cet algorithme estime le risque de survenue à 10 ans d’un premier événement athéromateux mortel chez les sujets apparemment sains. Il prend en compte l’âge (uniquement entre 40 et 65 ans), le sexe, le tabagisme actif, la pression artérielle systolique et soit le cholestérol total (CT), soit le rapport CT/HDL.

La prescription de 75-160 mg/j d’aspirine est envisagée lorsque le risque est › 5% selon le modèle SCORE.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte