Obstétrique

Quand la grossesse fragilise la psyché  Abonné

Publié le 27/10/2017
La grossesse et le post-partum sont des périodes à risques de déclenchement ou de récidives de troubles psychiatriques. Et leurs traitements sont donc à manier avec la plus grande prudence et parcimonie pendant et après. Dépistage et prévention sont les maîtres mots.
Femme enceinte

Femme enceinte
Crédit photo : 22400180

Si la grossesse s’associe avant tout à des images de bonheur, elle n’en constitue pas moins une période de vulnérabilité psychique. Les pathologies psychiatriques antérieures exposent au risque de rechute et posent la question de l’éventuelle toxicité des médicaments. Et celles survenant sans antécédents pendant la grossesse et le post-partum soulèvent le problème de leur dépistage et de leur prévention. Une période complexe, qui a fait l’objet d’une session lors du congrès Infogyn organisé à Pau du 5 au 7 octobre derniers.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte