Zapping

PSA ≤ 1ng/ml = pas de suivi pour la vie  Abonné

Publié le 24/09/2010

Aujourd’hui, la détection d’un cancer de la prostate n’équivaut pas à proposer systématiquement un traitement. La bonne question à se poser à ce moment-là est de savoir si ce cancer est susceptible de raccourcir la vie du patient.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte