Maltraitance infantile

Protéger l’enfant, un devoir médical  Abonné

Publié le 21/11/2014

Jusqu’à 10 % des enfants seraient victimes de maltraitance. En première ligne dans la détection et le signalement de ces drames, les médecins ne jouent pas toujours leur rôle estime la HAS qui propose de premières recommandations sur le sujet à l’occasion de la Journée internationale des droits de l’enfant.

« Les professionnels de santé ne jouent pas assez leur rôle dans le repérage et le signalement de la maltraitance chez l’enfant. » Alors que la Haute Autorité de santé vient de publier de premières recommandations dédiées à la maltraitance de l’enfant, le Pr Jean-Luc Harrousseau, (président de la HAS) incite les médecins à s’impliquer davantage dans la prévention de ces drames.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte