Rhumatologie

PRISE EN CHARGE NON MÉDICAMENTEUSE DE LA GONARTHROSE  Abonné

Publié le 08/12/2017
La prise en charge non médicamenteuse de l’arthrose du genou doit être une mesure prioritaire, ce d’autant que le sujet est âgé et polymédicamenté.
Gonarthrose

Gonarthrose
Crédit photo : Dr Eric Thomas

On estime que d’ici 2035, 13 % des sujets de plus de 65 ans seront affectés d’arthrose. L’atteinte des membres inférieurs, et particulièrement des genoux, peut être à l’origine d’une incapacité importante et d’une dégradation de la qualité de vie. Les traitements médicamenteux ne sont pas dénués de risques, notamment cardiovasculaires, et toutes les mesures non pharmacologiques doivent être utilisées en première intention pour réduire la morbi-mortalité de l’arthrose.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte