Cardiologie

Prévention toute ! Abonné

Publié le 30/03/2018
Prévention toute !

Infarctus
SPL/PHANIE

Le congrès américain de cardiologie a salué diverses avancées dans la prise en charge des facteurs de risque, en particulier métaboliques. Avec en invité d'honneur, un hypolipémiant de la classe des anti-PCSK9, l’alirocumab, qui après l'évolocumab dans l'étude Fourier, fait preuve à son tour d’une efficacité sur la morbidité cardiovasculaire dans l'essai Odyssey Outcomes.

Alors que la France prend son temps pour ouvrir grand la porte aux anti-PCSK9 et hésite à donner son feu vert aux gliflozines, ce sont justement ces deux classes médicamenteuses qui ont tenu le haut du pavé lors du récent congrès de l’American College of cardiology (ACC, Orlando 10 au 12 mars). Moins 15 % d’évènements CV sous alirocumab La présentation de l’étude Odyssey Outcomes a constitué le point d’orgue de cette édition 2018. « Avec cette étude où l’alirocumab réduit très significativement les évènements cardiovasculaires (CV) majeurs chez les coronariens, on vient…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte