Prévention tous azimuts  Abonné

Publié le 20/01/2017

Le sujet est sur la table depuis longtemps, mais cette fois, tous les candidats semblent vouloir booster la prévention. Emmanuel Macron en a fait une priorité, constatant lors de sa visite à Nevers début janvier : « Nous avons un bon système de soins mais un mauvais système de santé en France : on soigne bien les pathologies quand elles sont là mais on les prévient mal ». François de Rugy, lui, voudrait instaurer des bilans de santé gratuits comme il en existe déjà, par exemple, pour la santé bucco-dentaire.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte