Prévention des hypoglycémies sévères  Abonné

Publié le 05/11/2010

Elle passe par l’éducation du patient.

1- Bonne connaissance des situations à risque par le patient insulinotraité :

- réduction des apports glucidiques alimentaires (repas décalé ou sauté, anorexie, vomissements postprandiaux ;
- activité physique inhabituelle dans les heures précédentes
- erreur thérapeutique

2- Savoir repérer les manifestations cliniques précoces

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte