PRÉVENTION DES EXACERBATIONS : COMORBIDITÉS ET FACTEURS FAVORISANTS  Abonné

Publié le 21/03/2014

Une pathologie ORL est souvent associée à l’asthme. La règle est de rechercher et traiter systématiquement la rhinite allergique, la polypose naso-sinusienne et toute sinusite chez un patient asthmatique (7). Le contrôle de l’exposition aux allergènes est préconisé. L’immunothérapie spécifique vis-à-vis des acariens ou des pollens est efficace sur les symptômes d’asthme quand elle est réalisée par voie sous-cutanée (5,8).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte