Premières implantations de prothèses rétiniennes au CHU de Bordeaux

Publié le 05/03/2015

Crédit photo : Sight S

Le CHU de Bordeaux vient à son tour de réaliser avec succès 2 greffes de prothèses rétiniennes chez des patients non-voyants atteints de rétinite pigmentaire avancée. Ces sujets (une femme de 70 ans et un homme de 72 ans) ont bénéficié de l’implantation du système de prothèse Argus® II, les 12 et 13 février derniers. Leur acuité visuelle avant l’implantation était réduite à une vague perception lumineuse. L’implant rétinien mis en place va générer une stimulation électrique permettant de contourner les cellules détériorées et de stimuler le reste des cellules encore viables de la rétine, induisant une perception visuelle chez les patients non-voyants.

« Les patients suivis lors de la visite de contrôle post-opératoire n’ont pas décrit de douleurs particulières. Nous avons pu constater que les plaques d’électrodes au contact de la rétine étaient bien en place et les premiers tests semblent encourageants avec de bonnes réponses des patients à la stimulation. Lors de la consultation du 26 février, soit deux semaines après l’intervention, les patients ont déjà été capables de distinguer les ombres des personnes autour d’eux. » ont expliqué le Pr. Marie-Noëlle Delyfer et le Pr. Jean-Francois Korobelnik qui ont réalisé les interventions.

A l’issue de l’intervention et de la période de cicatrisation, les patients seront suivis régulièrement pendant deux ans, durant lesquels ils participeront à un programme de rééducation visuelle dans un centre spécialisé puis à leur domicile avec le système implanté. Cette période leur permettra d’utiliser les nouvelles informations visuelles fournies par l’implant et les aidera à s’approprier de nouvelles sensations visuelles.

Le système Argus a déjà été testé dans le cadre d'un essai clinique international multicentrique débuté en 2007 et est aujourd'hui utilisé par près de 100 utilisateurs dans le monde, avec un recul de plus de sept ans.


Source : legeneraliste.fr