Premier travaux d’intérêts généraux pour Berlusconi auprès de patients Alzheimer

Publié le 09/05/2014

Silvio Berlusconi a fait vendredi un passage express d'une demi-journée comme bénévole auprès de malades d'Alzheimer dans un centre spécialisé près de Milan, pour la condamnation judiciaire que l'ex-chef de gouvernement doit purger. En complet bleu sur un t-shirt sombre, M. Berlusconi est reparti vers 11H45 GMT de l'Institut Sacra Famiglia à Cesano Boscone.Quatre heures exactement après son entrée.

Il a serré avec chaleur la main du responsable des pavillons de soins de cette institution catholique, Michele Restelli. Et, avant de monter en voiture, l'ex-Premier ministre n’a fait aucune déclarations. S'occuper une demi-journée par semaine de personnes déficientes mentalement fait partie d'un ensemble de contraintes qui lui sont imposées depuis sa condmanation. Pendant sa première demi-journée de TIG, M. Berlusconi s'est apparemment contenté d'observer les malades. Il aurait, selon certains médias, amené de petits cadeaux pour les malades et aurait fait une donation à l'Institut Sacra Famiglia. Il est tellement célèbre que certaines familles auraient demandé à rendre visite à leurs proches spécifiquement ce vendredi et certains infirmiers voudraient être affectés au pavillon de l'Alzheimer. Selon les médias, le personnel du centre et les familles se sont vus interdire de faire des photos ou des vidéos de la visite de l'ex-Cavaliere. La direction du centre a tenu à spécifier que l'ex-chef de gouvernement serait traité comme tout bénévole et que son introduction auprès des malades, toujours accompagné d'opérateurs spécialisés, se ferait "graduellement".

Silvio Berlusconi a été condamné à quatre ans de détention dont trois amnistiés, le 1er août dernier dans le procès Mediaset pour fraude fiscale, qu'il purge sous forme de travaux d'intérêt général. Sa condamnation lui a aussi valu une interdiction de mandat public qui s'est traduite par son exclusion du Sénat, une interdiction de vote et son inéligibilité.


Source : legeneraliste.fr