IVG et contraception

Pr Israel Nisand : « Tant que rien ne sera fait, la France stagnera à 220 000 IVG annuels »  Abonné

Publié le 27/09/2013

Le Généraliste Afin d’abaisser le nombre d’IVG, le gouvernement a rendu entièrement gratuits l’implant, les DIU au lévonorgestrel et certains contraceptifs de deuxième génération pour les adolescentes de 15 à 18 ans. Cela vous semble-t-il suffisant ?

Pr Israël Nisand*. Il s’agit là de rembourser intégralement des pilules qui l’étaient déjà à 65 % et dont le prix tourne autour de 2 euros mensuels ! Cela signifie que d’autres moyens contraceptifs également adaptés à l’adolescente ne peuvent être proposés pour des raisons de coût et d’absence de remboursement.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte