Rhumatismes inflammatoires

PR et spondylarthrite aggravées par l'ostéoporose  Abonné

Publié le 10/06/2016
Les rhumatismes inflammatoires chroniques comme la polyarthrite rhumatoïde (PR) ou la spondylarthrite ankylosante (SpA) s'associent fréquemment à une ostéoporose avec un risque accru de fractures spontanées. Cela du fait de l'inflammation, mais aussi des traitements par corticoïdes. Les biothérapies, en revanche, auraient plutôt un effet bénéfique.
Polyarthrite rhumatoide

Polyarthrite rhumatoide
Crédit photo : SPL/PHANIE

« Une revue des études existantes montre que les fractures de fragilité liées à l'ostéoporose représentent une des complications les plus importantes des rhumatismes inflammatoire chroniques et contribuent à une détérioration majeure de la qualité de vie », souligne le Pr Mislav Cerovec (Croatie), lors de l'édition 12016 du congrès WCO-IOF-ESCEO (Malaga) . 

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte