Pratique médicale

Pourquoi les médecins vaccinent...  Abonné

Publié le 27/03/2015
D’après l’étude DIVA, l’engagement des médecins dans la vaccination dépend des caractéristiques de la maladie, des bénéfices attendus, des propriétés du vaccin et de l’expérience individuelle du praticien.

Crédit photo : VOISIN/PHANIE

On assiste depuis quelques années, en France à une diminution de l’adhésion des Français à la vaccination, passée de 90 % en 2005, à 61,5 % en 2010. En cause, les « scandales » sanitaires et la grippe H1N1 qui ont entamé la confiance dans les médicaments et les vaccins. Paradoxalement, sur plusieurs vaccins (hépatite B, ROR), les couvertures vaccinales sont en augmentation. Pour d’autres, elles ont juste stagné, comme pour l’HPV. Or, d’après les données de l’Observatoire de la médecine générale, les généralistes vaccinent 12 % de leurs patients.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte