Ostéoporose

Pourquoi les fractures s’enchaînent  Abonné

Publié le 08/02/2019
De plus en plus évoquée, la notion de cascade fracturaire vertébrale a été largement abordée lors de la 32e journée scientifique du GRIO. Si la définition exacte reste à préciser, le concept met en exergue l’importance du risque de récidive après une première fracture. Un engrenage dont on connaît de mieux en mieux les déterminants.
fract

fract
Crédit photo : ZEPHYR/SPL/PHANIE

Si les fractures ostéoporotiques sont fréquentes (40 % des femmes et 13 % des hommes de plus de 50 ans en auront une avant la fin de leur vie), l'incidence des fractures vertébrales (FV) ostéoporotiques est sous-estimée, puisque « seulement un tiers d'entre elles sont symptomatiques », a expliqué le Dr Hélène Che (Montpellier) lors de la 32e journée scientifique du Groupe de recherche et d’information sur les ostéoporoses (GRIO, Paris, 18 janvier).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte