Pourquoi le médicament homéopathique bénéficie d’un régime d’exception  Abonné

Publié le 22/06/2018
Agnès Buzyn a annoncé une évaluation scientifique, cet été, de l’efficacité de l’homéopathie, jusqu’ici évaluée très spécifiquement, se fondant sur la “tradition”, comme nous l’explique An Lê, chef du pôle homéopathie, plantes et préparations à l’ANSM.
An Lé

An Lé
Crédit photo : DR

En France, sur quelles conditions repose l’autorisation de mise sur le marché des médicaments homéopathiques ?

An Lê. Contrairement aux États-Unis, ces produits sont considérés en Europe comme des médicaments. Les conditions de leur mise sur le marché suivent la directive européenne de 1992 pour le médicament homéopathique et se basent sur la reconnaissance de la tradition de l’usage homéopathique, donc d’une “plausibilité d’efficacité”.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte