Vaccin anti-rotavirus

Pourquoi la France recule, les explications du Pr Floret  Abonné

Publié le 15/05/2015
Le HCSP vient de suspendre sa recommandation sur la vaccination anti-rotavirus. Une décision davantage dictée par le contexte français que par une réelle modification du rapport bénéfice/risque comme l’explique le Pr Daniel Floret.

Crédit photo : VOISIN/PHANIE

La vaccination anti-rotavirus n’aura pas été recommandée longtemps dans l’Hexagone. À peine 18 mois après avoir l’avoir préconisée chez tous les nourrissons, le HCSP vient en effet de faire marche arrière et de suspendre sa recommandation.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte