Courrier des lecteurs

Pour une pratique sexologique en médecine générale  Abonné

Publié le 08/04/2016

Tous sexologues ? Force est de constater aujourd’hui que la vulgarisation des protocoles réduit la sexologie à son plus petit dénominateur commun : la culture de la performance. Même les plaignants ont appris par cœur le vocabulaire de leur réquisitoire et réclament une réparation immédiate de leurs malheurs.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte