Chirurgie

POSER LE DIAGNOSTIC D’APPENDICITE DE L'ADULTE  Abonné

Publié le 18/01/2013

Comment poser au plus juste le diagnostic d'appendicite aiguë ? Quels examens demander dans les cas douteux ? Qui surveiller et qui opérer ? La HAS répond dans un récent rapport d'évaluation.

L’appendicite aiguë est en cause dans près de 30 % des interventions de chirurgie digestive. Il s'agit le plus souvent d'un adolescent ou d'un jeune adulte, plutôt de sexe masculin. Les complications, notamment les perforations, sont plus volontiers observées chez l’enfant de moins de 3 ans et chez le sujet âgé. L'enjeu est d'évaluer correctement l'urgence de l’intervention, soit par laparotomie en fosse iliaque droite (FID) (traitement de référence), soit par cœlioscopie, et de proposer à bon escient les différents examens complémentaires.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte