Rhumatologie

POLYARTHRITE RHUMATOÏDE ET SUR-RISQUE CARDIO-VASCULAIRE  Abonné

Publié le 04/03/2011
Le sur-risque cardiovasculaire lié à la polyarthrite rhumatoïde pourrait conduire à la prescription systématique d’une statine. 20 % des PR sont concernées.

Crédit photo : ©EYE OF SCIENCE/PHANIE

MORTALITÉ CARDIOVASCULAIRE AUGMENTÉE DE 50 %

Une méta-analyse récente montre que la mortalité cardiovasculaire, par accident vasculaire cérébral et infarctus du myocarde, des patients atteints de polyarthrite rhumatoïde est augmentée de plus de 50 % par rapport à la population générale, aussi bien chez les hommes que chez les femmes.

Ce sur-risque est responsable de 30 à 50 % des décès prématurés liés à une pathologie cardiovasculaire (AVC, coronaropathies) des patients ayant une PR.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte