Congrès de l'ERS 2016

Pollution, climat : le poumon paie l’addition Abonné

Publié le 23/09/2016
Pollution, climat : le poumon paie l’addition

poumons
DAVID MACK/SPL/PHANIE

Signe des temps, lors du récent Congrès européen de pneumologie plusieurs sessions se sont intéressées au climat et à la pollution avec des preuves à charge qui s’accumulent : non seulement la pollution peut avoir des effets respiratoires néfastes à très long terme mais son impact est renforcé par les changements climatiques en cours.

En matière de pollution, l’effet des pics est souvent pointé du doigt. Mais il est maintenant établi une rémanence des conséquences pulmonaires de la pollution chronique jusqu’à 30 ans après l’exposition. Pas de prescription pour le charbon Une grande étude anglaise présentées lors du congrès de l’European Respiratory Society (Londres, 3-7 septembre 2016) a montré un sur-risque de décès persistant 30 ans après une exposition au charbon durant l’enfance. L’impact de la pollution domestique au charbon et au dioxyde de soufre double le risque de décès de causes respiratoires chez les…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte