Pédiatrie

Plus de troubles psychomoteurs après FIV ?  Abonné

Publié le 26/04/2013
Les enfants conçus par FIV devraient être surveillés, particulièrement sur le plan neuro-développemental. C’est ce que suggère la Société Française de Pédiatrie qui en débattra lors de son prochain congrès.

Alors que la PMA a fait l’objet de nombreux débats sociaux et éthiques ces derniers mois, la Société Française de Pédiatrie (SFP) se penchera sur le devenir médical des enfants issus de la PMA lors de son prochain congrès à Clermont-Ferrand, du 15 au 17 mai. Aujourd’hui, la France compte environ 50 000 enfants nés chaque année grâce à une FIV. « Nous avons peu de données sur leur devenir médical » a souligné d’emblée le Pr Brigitte Chabrol, présidente de la SFP, lors de la conférence de presse de présentation du congrès.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte