Dépression : l’Académie monte au créneau

Plaidoyer pour les antidépresseurs Abonné

Publié le 06/06/2014
Plaidoyer pour les antidépresseurs


GARO/PHANIE

Dépendance, mésusage, suicide. Dans un travail publié récemment, l’Académie de médecine tord le cou aux principales idées reçues concernant les antidépresseurs. Tout en reconnaissant que les prescriptions peuvent être optimisées…

Pour les sages de la rue Bonaparte, « l’efficacité des antidépresseurs sur les symptômes émotionnels dépressifs ou anxieux est désormais bien établie ». Pourtant, « ces molécules font l'objet d'une défiance, voire d'un rejet, qui retarde le repérage de ces troubles et leur prise en charge par une prescription judicieuse », pointent les Prs Jean Pierre Olié et Marie-Christine Mouren dans un rapport à « décharge » rédigé au nom de l’Académie de médecine. Alors qu’actuellement, en France, une maladie dépressive sur deux n'est ni correctement diagnostiquée ni traitée, l’Académie dénonce en bloc…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte