PHYSIOPATHOLOGIE  Abonné

Publié le 22/03/2013

› On retient actuellement comme facteur déclenchant essentiel la présence de poussées excessives lors de la défécation. Il a été notamment relevé que la durée de séjour aux toilettes est plus longue chez les patients dénonçant des hémorroïdes internes. Le traitement des troubles de la défécation est donc un temps essentiel dans la prise en charge d'une maladie hémorroïdaire(1).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte