Courrier des lecteurs

Pasteur et le cancer  Abonné

Publié le 26/06/2015

L’immunothérapie présentée comme une nouvelle révolution me fait réagir car, dans les années 1960, j’ai pratiqué une vaccinothérapie non spécifique par le BCG pour une patiente atteinte de maladie d’Hodgkin afin de stimuler les défenses. Ce traitement avait été initié par un professeur de la Faculté de médecine de Lille. Cela va de soi, Calmette était directeur de l’Institut Pasteur de Lille. Et si Pasteur était à l’origine d’une thérapeutique anti-cancéreuse très efficace ? Cela ne m’étonnerait pas de lui !

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte