Mutations BRCA

Pas d’inquiétude particulière avec les œstroprogestatifs  Abonné

Publié le 03/06/2016

Les mutations BRCA 1 et 2 qui prédisposent aux cancers du sein et de l’ovaire posent la question de l’impact d’une imprégnation hormonale supplémentaire liée à une contraception estroprogestative. Rassurante, une méta-analyse de 2013 (Moorman, Journal of clinical oncology), compilant six études sur le cancer de l’ovaire et huit sur le cancer du sein, s’accorde sur une réduction significative de 42 % du risque de cancer de l’ovaire et une neutralité sur le risque de cancer du sein avec l’utilisation de contraceptifs.


Source : Le Généraliste: 2762