?HTA du diabétique

Pas d’excès de zèle sur les inhibiteurs du SRA  Abonné

Publié le 08/03/2013

À la mode depuis le début des années 2000 pour le traitement de certaines hypertensions artérielles avec protéinurie (notamment chez le diabétique), le double blocage du système rénine-angiotensine (SRA) par inhibteur de rénine et/ou IEC et/ou Ara-II est désormais sur la touche. Alors que

l’espoir était de pouvoir prévenir par ce biais l’aggravation de l’atteinte rénale, la publication fin 2012 de l’étude Altitude vient, en effet, de montrer qu’il n’en est rien. Et, désormais, cette stratégie n’est plus recommandée.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte