Diabète déséquilibré

Pas de temps à perdre  Abonné

Publié le 18/10/2013

Face à un diabète déséquilibré, l’inertie thérapeutique entache le pronostic cardiovasculaire du patient confirme une étude présentée lors du congrès par Paul SK et al. Ce travail basé sur l’analyse rétrospective de données provenant d’une cohorte britannique de 105 477 diabétiques de type 2 (janvier 1990- décembre 2012) conclut, avec 5,3 ans de suivi en moyenne, au bénéfice cardiovasculaire d’une intensification thérapeutique précoce chez des diabétiques mal contrôlés sur le plan glycémique.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte