Congrès Heart Failure

Pas de répit pour l’insuffisance cardiaque Abonné

Publié le 26/05/2017
Pas de répit pour l’insuffisance cardiaque

.
GJLP/SPL/PHANIE

Huit mois après la présentation des dernières recommandations européennes sur l’insuffisance cardiaque, le congrès Heart Failure a évalué la façon dont elles avaient été intégrées dans la pratique. Globalement, la prise en charge est satisfaisante mais souffre toujours d’une certaine inertie au moment d’intensifier le traitement, en particulier chez les patients les plus sévères.

«On a réussi à réduire la mortalité immédiate dans les 30 jours suivant l’hospitalisation pour insuffisance cardiaque (IC), mais le nombre de réhospitalisations s’envole alors qu’elles s’associent à un déclin de la fonction cardiaque et de la qualité de vie. Pour briser ce cercle infernal des hospitalisations-réhospitalisations, les recommandations de 2016 prônent une approche plus dynamique, avec des étapes plus rapprochées et la possibilité d’introduire certaines options thérapeutiques de manière concomitante et successive ». à l’occasion du congrès mondial de l’insuffisance cardiaque …

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte