Cancer de la prostate

Pas de PSA à l'insu de leur plein gré  Abonné

Publié le 01/04/2016

Assurance maladie, INCa et Collège se liguent pour enrayer le flot de prescriptions inutiles de dosage de PSA de « routine ». Entre 2012 et 2014, 62 % des hommes âgés de 50 à 69 ans et 68 % des hommes de plus de 75 ans ont réalisé au moins un dosage de PSA, 88 % étant prescrits par un généraliste.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte