Essai clinique

Parkinson : un espoir pour 2020  Abonné

Publié le 17/01/2014

Crédit photo : CAVALLINI JAMES / BSIP

C’est finalement la thérapie génique qui aura coiffé au poteau la greffe de cellules souches dans la maladie de Parkinson. Pour la première fois au monde, une équipe de chercheurs de cliniciens franco-britannique publient dans le Lancet des résultats positifs de thérapie génique chez des patients souffrant d’une forme évoluée de la maladie de Parkinson. Cet essai clinique a permis d'améliorer la motricité et la qualité de vie de 15 patients atteints d'une forme évoluée de la maladie grâce à la restauration de la fonction sécrétrice de dopamine de leurs cellules cérébrales.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte