Congrès

Otites séreuses, la société française d'ORL recadre les pratiques Abonné

Publié le 04/11/2016
Otites séreuses, la société française d'ORL recadre les pratiques

Ouverture
PROF. TONY WRIGHT, INSTITUTE OF LARYNGOLOGY & OTOLOGY/SPL/PHANIE

Il en est des otites comme de nombreuses pathologies déjà plutôt bien contrôlées avant l'ère des grands essais cliniques : leur prise en charge a continué leur petit bonhomme de chemin sans être vraiment remise en question. De tables rondes en recommandations, la SFORL a fourni beaucoup d’efforts lors de son congrès annuel pour recadrer les pratiques dans ces pathologies courantes.

À force de banalisation, la prise en charge de l’otite séreuse moyenne a-t-elle connu des dérives, avec un excès de pose de yoyo (ou aérateurs trans-tympaniques –ATT-) sans explorations préalables ? A l’occasion de son congrès annuel, la société française d' ORL (SFORL) a mis le sujet sur la table et propose une feuille de route pour recadrer les pratiques. Selon une enquête de la CNAM, il existe une très grande hétérogénéité sur le taux de pose d’ATT rapporté au nombre d’enfants en fonction des régions. Encore plus surprenant, l’enquête a constaté que globalement avant 18 ans…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte