Rhumatologie

Ostéoporose : telle mère telle fille !  Abonné

Par
Publié le 03/06/2016
Bien qu’il n’y ait pas de transmission génétique au sens propre, l’hérédité est très présente dans l’ostéoporose, puisque les antécédents familiaux de fractures doublent le risque fracturaire.
osteoporose

osteoporose
Crédit photo : BURGER/PHANIE

L’acquisition du capital osseux se fait principalement au moment de la puberté. Elle est conditionnée à 80 % par des facteurs génétiques, et les filles dont la mère a souffert d’ostéoporose ont le plus souvent un capital osseux plus bas que les autres. « Lors de cette étape péripubertaire, plusieurs interventions, en particulier nutritionnelles avec une alimentation riche en calcium, ont montré une amélioration de la DMO. Mais cet effet reste modéré et il disparaît à l’arrêt de l’intervention », explique le Dr Florence Tremollières (hôpital Paul-Viguier, Toulouse). 

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte