Rhumatologie

Ostéoporose : hommes et femmes, même combat !  Abonné

Publié le 14/02/2020
Peu connue, l’ostéoporose masculine n’en est pas moins délétère. Comme chez la femme, elle impose le repérage, l’exploration et si besoin le traitement des patients à risque. Une prise en charge détaillée lors de la 33e journée scientifique du GRIO.
Os

Os
Crédit photo : SPL/PHANIE

L’ostéoporose est souvent considérée comme l’apanage de la femme ménopausée. Pourtant, comme l’a rappelé le Pr Béatrice Bouvard (Angers) lors de la 33e journée scientifique du GRIO (Paris, 17 janvier), 20 à 25 % des fractures ostéoporotiques concernent les hommes. Et si la première fracture survient généralement 10 à 15 ans plus tard, les conséquences sont les mêmes que chez les femmes en termes de risque de nouvelles fractures, d’excès de mortalité et de placement en institution. D’où l’intérêt du repérage et du traitement des patients à risque.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte