Cardiologie

Oméga-3, de premières preuves en prévention CV  Abonné

Publié le 07/12/2018
Une fois n’est pas coutume, l’une des études phares du congrès américain de cardiologie ne concernait pas un médicament ou un geste interventionnel, mais les oméga-3. Une édition également marquée par plusieurs essais dans l’insuffisance cardiaque et par l’actualisation des guidelines AHA/ACC sur l’hypercholestérolémie.
Oméga-3

Oméga-3
Crédit photo : VOISIN/PHANIE

Après plusieurs études négatives, l’étude Reduce IT démontre enfin un bénéfice cardiovasculaire (CV) des acides gras à longue chaîne oméga-3 en prévention primaire comme secondaire. Dans cet essai, l’ingestion d’acide eicosapentaénoïque – EPA – à fortes doses (ici, 2 g x 2/j) a permis de réduire de 25 % en cinq ans le risque d’événements CV majeurs et de 28 % celui d’AVC chez des patients à haut risque CV déjà traités par statine et bien contrôlés.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte