OMA : des recos pour optimiser l’antibiothérapie  Abonné

Publié le 04/11/2016
1

1
Crédit photo : VOISIN/PHANIE

Dans la lignée des propositions du GPIP (groupe de pathologie infectieuse pédiatrique) et en se basant sur les données récentes sur l’antibiorésistance, la SFORL a élaboré de nouvelles recommandations sur l’antibiothérapie en ORL chez l’enfant. Sans surprise, elle relègue les céphalosphorines de 3° génération en dernière ligne de traitement pour les OMA et privilégient le recours à l’amoxicilline, à condition qu’elle soit prescrite à dose suffisante (100 mg/kg/jour) pour être active sur les pneumocoques les moins sensibles et sur plus de 80% des Haemophilus Influenzae (HI).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte