Justice

Le PSA au centre du procès de Troyes  Abonné

Publié le 08/03/2013
Le TGI de Troyes se prononcera à la fin du mois sur une affaire dans laquelle un généraliste de l’Aube est accusé de n’avoir pas dépisté à temps un cancer de la prostate. Brandissant les recos de la HAS et de l’INCa, la profession se mobilise. Pour éviter de nouvelles affaires de ce type, MG France réclame des garanties juridiques aux pouvoirs publics.

Le TGI de Troyes se prononcera à la fin du mois sur une affaire dans laquelle un généraliste de l’Aube est accusé de n’avoir pas dépisté à temps un cancer de la prostate. Brandissant les recos de la HAS et de l’INCa, la profession se mobilise. Pour éviter de nouvelles affaires de ce type, MG France réclame des garanties juridiques aux pouvoirs publics.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte