Nouveau procès pour la psychiatre de Marseille poursuivie pour le meurtre commis par son patient

Publié le 09/02/2014

La psychiatre Danièle Canarelli, condamnée fin 2012 à un an de prison avec sursis pour homicide involontaire à la suite du meurtre commis par l'un de ses patients, est rejugée à partir de lundi par la cour d'appel d'Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône). Au cours d'un procès qui avait fortement ému la profession, le tribunal correctionnel de Marseille avait estimé en première instance que "les défaillances relevées" dans le suivi de Joël Gaillard, de 2000 à 2004 à l'hôpital Edouard-Toulouse, étaient "à l'origine de l'errance du patient, de la fuite de l'établissement puis du passage à l'acte". Vingt jours après sa fugue, ce malade tuait à coups de hachette, le 9 mars 2004 à Gap (Hautes-Alpes), le compagnon octogénaire de sa grand-mère, Germain Trabuc. Ce n’est pas la seule affaire dans laquelle des psychiatres sont actuellement mis en cause pour des crimes perpétués par des patients dangereux.



Source : legeneraliste.fr